La clinophilie : Quand ta seule envie est de rester au lit h24

0%
Bon bah mauvaise nouvelle pour toi, le fait d’avoir envie de rester dans son lit matin midi et soir, est un symptôme peu connu de certains troubles psychiatriques. Ça peut même révéler une dépression ou une schizophrénie. Ah ouais quand même.

La clinophilie désigne « le fait d’être attiré et d’aimer son lit. De façon élargie, c’est le fait d’aimer rester chez soi », définit le psychiatre Nicolas Neveu. Ce n’est pas une maladie, mais le symptôme d’un trouble. La clinophilie en fait, ça ne veut pas dire qu’on a besoin de sommeil, mais qu’on a un besoin de se sentir en sécurité. « Le réflexe, quand on ne va pas bien, c’est de se mettre au lit. C’est le lit consolateur », explique le Dr Neveux.

 

Mais si la clinophilie n’est qu’un trouble, il y a quoi derrière ?

Cette envie de rester allonger pendant des heures annonce en général une pathologie psychologique ou psychiatrique. Le plus souvent, c’est la dépression. Pour le Dr Neveux, « c’est un symptôme au même titre que la tristesse, le pessimisme ou la péjoration de l’avenir. La dépression doit être traitée et devient une urgence lorsque la personne commence à avoir des pensées suicidaires », explique-t-il. En d’autres termes, il faut soigner évidemment la dépression avant tout, ce qui éliminera ce besoin de rester au lit. On peut aussi penser que la clinophilie est le signe d’une schizophrénie. La personne se sent menacée ou persécutée par l’environnement extérieur et préfère rester dans ce lieu rassurant que constitue le lit. Il peut aussi se percevoir chez les personnes ayant des troubles anxieux comme l’agoraphobie (peur des lieux publics) ou les Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC).

 

Bon, pas de paniques les amis. Juste, si tu te reconnais dans la clinophilie, fais nous plaisir et sors de ton lit pour aller chez le médecin, parce que ça veut dire que t’es pas au top. Et nous on te veut au top. Alors on t’encourage vivement à prendre un rendez-vous sans attendre !

 

Peace and love

0%

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager notre article sur vos réseaux sociaux favoris

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email