THREAD HORREUR : Pourquoi n’es-tu pas allée voir les enfants …

0%
Annulez votre baby-sitting de ce soir…

Helen a 16 ans et se rend à un baby-sitting. Elle doit garder les 3 enfants d’un jeune couple, absent pour la soirée. Quand elle arrive, ils l’informent que les enfants sont déjà couchés et qu’ils ne rentreront pas tard. Helen s’installe sur le canapé de la salle à manger et commence à lire un livre. Soudain, le téléphone sonne, mais quand elle décroche, personne ne parle à l’autre bout du fil. Quelques minutes après, le téléphone sonne de nouveau, et cette fois une voix glaçante lui répond : « Es-tu allée voir les enfants ? » puis plus rien. Pensant qu’il s’agissait du père qui l’appelait pour savoir si tout se passait bien, elle se dit qu’ils ont été coupés et qu’il va sûrement rappeler. En effet, quelques minutes après, le téléphone retentit :

– Es-tu allée voir les enfants ? Répète la voix.

– Monsieur Stuart ? Demande-t-elle inquiète, mais personne ne répond.

Elle décide d’appeler le restaurant où dînent les parents mais on l’informe qu’ils en sont partis depuis 10 minutes. Elle contacte ensuite la police mais ces derniers lui affirment ne rien pouvoir faire contre les canulars téléphoniques. À peine a-t-elle raccroché que de nouveau l’inconnu l’appelle :

– Pourquoi n’es-tu pas allée voir les enfants ?

Effrayée, elle contacte de nouveau la police, leur assurant que cet inconnu est là, tout près, qu’elle le sent. L’agent à l’autre bout de la ligne décide de prendre son numéro et la rassure : « La prochaine fois qu’il vous appelle, nous tracerons l’origine du coup de fil, d’accord Helen ? Restez calme surtout. » Helen éteint le salon et s’enferme dans la cuisine, le téléphone près d’elle. Le téléphone sonne, elle décroche tout de suite :

– Qu’est-ce que vous me voulez à la fin ?

– Pourquoi as-tu éteint les lumières ?

– Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que vous me voulez ?

– Je te vois tu sais.

– Ok, très bien, vous m’avez fait peur, c’est réussi. Vous êtes content, c’est que vous vouliez ?

– Non. Ce que je veux, c’est me baigner dans ton sang.

Helen raccroche brusquement, terrifiée, mais la sonnerie retentit de nouveau.

– LAISSEZ-MOI ! hurle-t-elle dans le combiné.

– Helen, c’est la police, nous avons tracé l’appel, il faut que tu sortes tout de suite. L’appel vient d’une des pièces de la maison. Sors immédiatement ! »

Elle se rue vers la porte, et commence à la déverrouiller en tremblant. Elle panique, fait tomber la clé, la ramasse, puis se relève. Elle entend un bruit dans son dos et voit alors une porte s’ouvrir en haut des escaliers. Un halo de lumière sort de la chambre des enfants et elle distingue très nettement la silhouette d’un homme debout, tourné vers elle. Elle parvient finalement à ouvrir la porte et se jette dehors, tombant nez à nez avec plusieurs policiers sur le palier, arme à la main. Immédiatement prise en charge par les secours, elle a juste le temps de se retourner et d’apercevoir le tueur fou, menotté par les policiers. Celui des trois enfants de la famille.

0%

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager notre article sur vos réseaux sociaux favoris

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email